Pascale Coutanceau

Thérapeute pour adultes à haut potentiel

Francaise d’origine, j’ai émigré en Norvège il y a environ 25 ans. Après avoir travaillé longtemps comme enseignante, j’ai décidé de changer de carrière et de devenir gestalt-thérapeute.

La gestalt-thérapie  est une approche holistique qui met à la fois le corps, les pensées et les émotions au cœur du travail thérapeutique. En gestalt, le travail relationnel est aussi la base du processus car tout est interconnecté : moi avec moi-même, avec les autres, et avec mon environnement.

En 2016, j’ai fini avec succès mes 4 années d’études à l’Institut de gestalt-thérapie d’Oslo et J’ai installé mon cabinet à Arendal, au Sud de la Norvège. J’y recois mes clients en thérapie individuelle, en coaching ou bien encore en thérapie de couple. Ces dernières années, je me suis tournée aussi plus particulièrement vers les adultes à haut potentiel car je me suis rendu compte que beaucoup d’entre eux venaient naturellement vers moi en thérapie.

Vous trouverez un résumé de mes compétences ici.

Ma mission en tant que thérapeute

Garantir la santé mentale et le bien-être d’autrui. J’ai la vision d’un monde où chacun est plus en contact avec qui il est vraiment au fond de lui, ainsi qu’avec son environnement. Mon expérience m’a montré et me montre encore qu’écouter l’autre, le reconnaître et le soutenir contribue à son bien-être. Mais il est aussi important de lui donner les clés nécessaires pour qu’il puisse se soutenir lui-même et, à terme, devenir son propre thérapeute. Il n’y a pas  de meilleur moment pour la thérapeute que je suis que celui où mon client ouvre ses ailes et ressent enfin la liberté d’être lui-même à part entière – et non celui qu’il croit que les autres voudraient qu’il soit – et peut faire ses propres choix, en conscience.

Pour moi, le processus thérapeutique est un travail de détective : les clients qui viennent me voir sont souvent à la recherche du bonheur, à la recherche de sens, ou bien de paix intérieure, et je les accompagne dans cette quête. Ensemble, nous faisons du tri dans le chaos des émotions et des pensées et nous mettons des mots sur ce qu’ils vivent. Notre travail touche à sa fin lorsqu’ils ont recouvré une certaine force de vie et un peu de paix intérieure.

Une autre quête peut alors prendre le pas : la réalisation de soi-même.